L'UMIR prête pour une meilleure gestion en situation de sortie de crise

Les membres de la cellule de crise de l’UMIR constituée en février dernier, se sont réunis ce matin même dans le cadre d’un exercice de simulation.

 

Veillant à la bonne répartition des rôles des 12 membres qui la composent, cet exercice avait pour but de tester le fonctionnement de cette cellule afin qu’elle soit opérationnelle en cas de crise de différentes natures entachant le fonctionnement des activités portuaires et surtout efficace pour une meilleure organisation en sortie de crise facilitant la reprise de l’activité et la diffusion de l’information.

 

Le directeur de la cellule, le responsable communication et l’expert processus étaient présents à cet effet ce matin, accompagnés des membres représentants les différents métiers/collèges :

-          clients importateurs

-          clients industriels

-          clients exportateurs

-          compagnies maritimes

-          pilotes et remorqueurs

-          manutentionnaires

-          douane

-          transitaires et transporteurs

-          Informatique et liaisons

 

Le scénario envisagé pour cet exercice de simulation était celui d’un incident technique majeur occasionnant une fermeture totale du Port pour une durée indéterminée.

 

Conformément à la méthode de travail définie au préalable lors de la création de cette cellule de crise, ses membres ont dans un premier temps mis en commun toutes les données factuelles chiffrées permettant d’analyser clairement l’étendu de la situation et de disposer d’un état des lieux complet et fiable de l’activité portuaire actuelle. À partir de ces données, un plan d’action a été défini à court, moyen et long termes comprenant des préconisations afin d’organiser au mieux la reprise d’activité en sortie de crise. L’activation du réseau de partenaires a également été pensée notamment auprès du Grand Port Maritime de La Réunion, de la Préfecture et de la Capitainerie. Les axes de communication interne et externe ont été définis en clôture de séance.

 

Enthousiastes et volontaires, les membres ont pu grâce à cet exercice, prendre conscience de l’anticipation nécessaire au sein de chaque métier afin de disposer des éléments indispensables pour les prises de décisions communes facilitant la reprise globale de l’activité. Les contraintes des uns et des autres ont également pu être mieux appréhendées pour une organisation optimale de l’ensemble des acteurs portuaires dans l’intérêt général.

 

Cette cellule, à présent opérationnelle, pourra être activée en cas de crise sur décision du Bureau de l’UMIR, 2 exercices de simulation par an sont prévus afin de maintenir le lien et de se perfectionner.